Le Comité local de gestion de la riposte à la pandémie de coronavirus (CLGR-COVID-19) de la préfecture d’Agou  a fermé le CEG Agou-Gare à compter du mardi 6 avril pour deux semaines afin d’« arrêter la propagation du coronavirus » dans cet établissement scolaire.

Dans un courrier, la présidente du CLGR Covid 19, Mme Blewoussi Ablavi a indiqué que « Depuis deux mois que le premier cas confirmé a été dépisté au sein de la classe de 3e B, à chaque prélèvement les résultats retrouvent un ou deux cas confirmés, et quatre cas au test du vendredi 19 mars». Malgré toutes les stratégies mises en place avec le corps enseignant, poursuit le courrier adressé à l’inspecteur de l’Enseignement du second degré d’Agou, « il est difficile d’arrêter la chaîne de propagation du virus».

Dans un argumentaire, le préfet d’Agou, présidente du CLGR Covid-19, Mme Blewoussi a expliqué qu’avec « la contamination de deux enseignants dont l’un intervenant dans toutes les classes du CEG et l’autre ayant à charge cinq salles de classe, le reste des enseignants et tous les élèves constituent donc des contacts à suivre ». Avec ces nouveaux cas et le risque encore plus accru de propagation du virus dans cet établissement, le CLGR Agou a jugé opportun de mettre en congé par anticipation les élèves et le corps enseignant pour deux semaines. Les cours reprennent le mercredi 21 avril prochain. « Cette stratégie de congé par anticipation permettra d’éteindre le foyer infectieux, une bonne fois pour toute au sein de l’établissement », a justifié Mme Blewoussi.

Durant cette période, une sensibilisation sera organisée à l’intention du corps enseignant, des élèves et leurs parents. Il est prévu également des tests de suivi.

Au plan national, les congés de Pâques courent du 9 au 20 avril prochains.

Source: Atop

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici