Pour atteindre son ambition de reboiser un milliard d’arbres à l’horizon 2030 et par conséquent de voir 35% du territoire soit couvert, le gouvernement implique les reboiseurs et planteurs privés. Des échanges ont eu lieu, à cet effet, fin juillet, entre ces derniers et le ministre de l’environnement et des ressources forestières, FOLI BAZI Katari.

Regroupant des planteurs privés, reboiseurs et gestionnaires des forêts communautaires des cinq (05) régions du pays, cette rencontre avait pour objectif de « les inciter à intensifier les activités de reboisement  en vue de contribuer à l’atteinte de l’ambition décennale qui veut que d’ici 2030, 35% du territoire soit couvert. Le Togo peut redevenir vert à condition que toutes les parties prenantes soient impliquées et engagés à accroître leurs plantations », a indiqué le Ministère de l’environnement.

La rencontre a également permis, selon le département dirigé par FOLI BAZI Katari, « d’échanger avec les planteurs sur les difficultés rencontrées dans leurs activités et les besoins pour y faire face et aussi de recueillir des propositions et recommandations pour l’atteinte de  cette ambition décennale ».  « Les planteurs privés étant depuis longtemps les partenaires privilégiés, il est nécessaire que le gouvernement puisse créer des conditions propices pour leur permettre de perpétuer leur activité et pour amener d’autres acteurs à leur emboiter le pas », a-t-il insisté.

En rappel, au Togo, le taux annuel de déforestation est de 0,42% pour la période 1990-2015, soit environ 5 679 ha/an. Ce taux de déforestation pour la période de 1990-2000 est de 0,73%, soit environ 9 280 ha/an alors que pour la période 2000-2015, ce taux est de 0,21%, soit environ 2 530 ha/an.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here