Les élèves du préscolaire, primaire et secondaire ont effectué leur rentrée ce lundi 27 septembre pour le compte de l’année scolaire 2021-2022. L’un des défis est de tenir jusqu’à la fin de l’année scolaire, sans que la reprise des cours n’aggrave la dynamique de l’épidémie de Covid-19, qui reste à un niveau élevé.

Face à l’impérieuse nécessité de réadapter les infrastructures pour ne pas provoquer la fermeture de multiples classes pour cause de contamination, le gouvernement avait décidé de repousser d’une semaine la rentrée scolaire. C’est donc ce lundi qu’un peu plus de 3 millions d’élèves ont repris les chemins des classes.

A cette occasion, le ministre en charge des Enseignements primaire, secondaire et de l’artisanat, Dodzi Kokoroko a adressé un message aux différents acteurs. « J’exhorte, dès lors, les élèves et apprenants, à cultiver l’excellence pour une relève de qualité, les enseignants, jardiniers de l’intelligence, à faire preuve de professionnalisme, l’administration scolaire, à incarner le service public éducatif exemplaire et les parents d’élèves, premiers responsables de leurs enfants, à raffermir leur responsabilité vis-à-vis des enfants dont ils nous confient la charge pendant les heures d’école et d’apprentissage », a-t-il déclaré.

Pour éviter l’entassement des élèves dans les classes, comme l’année précédente, la doctrine d’accueil axée sur le double flux est maintenue. A ce effet, « toutes les régions éducatives ont été pourvues en tables-bancs, 349 salles ont été construites et 343 réhabilitées, a indiqué le le ministre en charge des Enseignements primaire, secondaire et de l’artisanat.

Début septembre, les autorités sanitaires ont laissé entendre que la « situation actuelle sur le plan épidémiologique est grave, préoccupante et d’une extrême gravité ». Le 26 septembre, cinquante-cinq (55) des 1498 personnes testées sont positives portant le nombre total de cas positifs confirmés à 25218 dont 2671 actifs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here