Depuis quelques semaines, un relâchement est constaté dans l’observation des mesures barrières contre le coronavirus à Lomé. Une attitude que dénoncent les spécialistes de la maladie.

Certains togolais ont pris l’allégement des mesures restrictives instaurées pour lutter contre la propagation du virus comme la fin de la pandémie. Match de football, sport en groupe, funérailles et jeu de société s’organisent avec souvent plus de 15 personnes. Avec ces comportements, la courbe de nouvelles contaminations pourrait remonter. « Vu que les mesures restrictives sont levées, il faut s’attendre à ce que le virus circule plus facilement », a indiqué  le médecin-colonel Djibril Mohaman, Président de la Coordination Nationale de Gestion de la Riposte à la COVID-19 (CNGR-C19).

Les données scientifiques montrent que c’est dans les lieux fermés que le risque de transmission des fameuses gouttelettes potentiellement chargées de virus est le plus grand. Toutefois même en plein air, une trop grande proximité peut conduire à un contact infectieux. « En ce moment, les rassemblements sont déraisonnables », affirme une source médicale. « À chacun de prendre ses responsabilités pour éviter de se faire contaminer », a déclaré Dr Michel Kodom Médecin-Interniste, Président-Fondateur de l’Ong internationale AIMES-AFRIQUE dans une interview publiée sur notre site.

A la date du 23 du juin 2020, 576 cas de nouveaux de coronavirus ont été confirmés au Togo dont  384 guéris, 179 actifs et 13 décès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici