Le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ), a lancé le mardi 23 juin, à son siège et en visioconférence, une plateforme numérique de financement des jeunes entrepreneurs. L’objectif du FAIEJ, en initiant cette plateforme est de limiter les effets de la crise sanitaire due au Coronavirus sur les entreprises créées par ces jeunes en leur octroyant des crédits. Ceci, afin de maintenir et développer les activités économiques, ainsi que les emplois créés par ces jeunes.

Pour la Directrice générale du FAIEJ, Sahouda GBADAMASSIMIVEDOR, cette plateforme, « est la réponse institutionnelle du gouvernement togolais à vos préoccupations quant à la pérennisation des acquis de vos entreprises, notamment la valeur ajoutée et les emplois que vous avez créés (…)». Renchérissant les propos de la Directrice générale, le président du comité de gestion précise dans son discours introductif que « la plateforme que s’apprête à lancer le FAIEJ représente une belle innovation, qui permettra de donner un coup de pouce à nos jeunes entrepreneurs tout en maintenant le respect des mesures édictées par le gouvernement afin de juguler cette crise sanitaire ».

il s’agira de fonds qui seront mis à disposition des jeunes à travers les institutions financières partenaires du FAIEJ sous forme de crédit d’exploitation remboursables sur une période de 12 mois maximum. Mise au point avec l’appui de l’incubateur Nunya Lab, cette plateforme est accessible via les liens : https://pnfj.faiej.tg/, sur le site web du FAIEJ et www.faiej.nunyalab.tg, sur le site de l’incubateur Nunya Lab.

Dans la pratique, il s’agira de fonds qui seront mis à disposition des jeunes à travers les institutions financières partenaires du FAIEJ sous forme de crédit d’exploitation remboursables sur une période de 12 mois maximum. Mise au point avec l’appui de l’incubateur Nunya Lab, cette plateforme est accessible via les liens : https://pnfj.faiej.tg/, sur le site web du FAIEJ et www.faiej.nunyalab.tg, sur le site de l’incubateur Nunya Lab. Yawovi Darwin Agbewornou, membre de l’équipe conceptrice de la plateforme nous explique le processus d’inscription et de soumission de la demande de crédit. D’abord, il est demandé à l’entrepreneur de s’identifier avec son adresse e-mail et de définir un mot de passe. « Il est conseillé de sauvegarder ces deux informations qui lui seront demandées à chaque fois qu’il se connecte à la plateforme.»

Une fois ces informations fournies, poursuit-il, « vous aurez accès au formulaire. Le premier volet du formulaire vous permet d’entrer toutes les informations relatives à votre état civil, votre nom et prénoms. Le deuxième volet vous demande des renseignements sur l’entreprise, le domaine et la région du postulant. À la troisième étape, l’entrepreneur doit rentrer des informations relatives aux besoins financiers de son entreprise».

Pour la première vague, les secteurs d’activités concernés sont l’agriculture, la transformation et la distribution. Les inscriptions sont reçues du 23 juin au 22 juillet 2020.

Aussi, a-t-il précisé, «ces informations permettront au FAIEJ de pouvoir évaluer votre capacité à être éligible au financement et toutes les diligences sont faites pour une réponse dans les meilleurs délais » Tous les jeunes entrepreneurs togolais ayant des besoins avérés en fonds de roulement peuvent bénéficier de cet appui, sous condition de validation de leur demande par le FAIEJ. Pour la première vague, les secteurs d’activités concernés sont l’agriculture, la transformation et la distribution. Les inscriptions sont reçues du 23 juin au 22 juillet 2020.

En rappel, le Fonds d’Appui aux Initiatives Économiques des Jeunes (FAIEJ) est un dispositif intégré d’appui technique et financier du gouvernement togolais qui vise l’insertion socioprofessionnelle des jeunes à travers la promotion de l’entrepreneuriat.

Avec faiej.tg

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici