Il y a quelques mois, l’Association le Bien-être pour le développement Durable (BEDD) lançait à Kara, environ 400 km au nord de Lomé, la phase pilote d’un projet dénommé Groupe d’Epargne Locale Autonome (GELA). Un an après, les résultats obtenus encouragent les initiateurs à étendre le projet à toute la préfecture de la Kozah.

Avec le projet « Gela », des groupements mixtes ou non de 15 à 30 membres  qui se réunissent suivant une périodicité définie en vue d’épargner sous forme de cotisations. Le but de ce projet est de favoriser  l’accès facile aux crédits financiers de base des populations vulnérables pour la réalisation de leurs activités génératrices de revenus.  Après la phase pilote à Lama Poudè qui a été un succès, l’Association BEDD veut étendre son projet dans toutes les localités de la préfecture de la Kozah. « En un an, la population de Poudè, avec 10 groupements a pu mobiliser une sommes de plus de 10 millions de francs cfa. C’est ce qui nous a motivé avec le concours du préfet BAKALI d’étendre le projet à l’ensemble de toutes les communes de la Kozah», a souligné le responsable de l’Association, M. BAKAI Hodabalo à l’occasion d’un atelier le 23 septembre dernier.

Pour mener à bien cette initiative, l’association s’est donnée pour mission de former les facilitateurs et entrepreneurs sociocommunautaires sur la méthodologie et la création des groupes d’épargnes locales. Il s’agit de permettre à ces dernies  de mener des actions afin de relever le niveau de vie des populations les plus vulnérables.  En effet, le projet « Gela » ambitionne de toucher  plus de 10 000 bénéficiaires directs et 70 000 bénéficiaires indirects.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici