Du 1er au 6 septembre 2020, le bureau régional de Femmes, Droit et Développement en Afrique WILDAF-Afrique de l’ouest) et Save The Children ont organisé des clubs de lecture virtuel sur la bande dessinée « « Mariées trop tôt », un outil de sensibilisation sur les droits des enfants et les conséquences des mariages d’enfants en Afrique de l’Ouest

Le 25 septembre dernier, les participants ayant obtenu les meilleures notes au quiz  en guise d’évaluation sur les  sujets évoqués dans la BD ont reçu leurs récompenses. Les grandes gagnantes, Koffi Jeannette et Bassintona Rosine ont reçu chacune une enveloppe de 50.000F CFA, des exemplaires de la bande dessinée et des dictionnaires français et français-anglais. Les autres lauréats ont été aussi gratifiés d’une enveloppe de 20.000F CFA et des dictionnaires.

Au total 4 clubs de lecture numérique de la bande dessinée « Mariées trop tôt » destinés aux élèves, étudiants et adultes ont été mis en place. Ils ont regroupés des participants de divers pays de la sous-région ouest africaine. Cette initiative a permis de rassembler des participants de plusieurs nationalités sans les déplacer. Ces clubs ont permis aux participants de bénéficier de séances de partages, d’échanges et de prise d’engagements entre eux. « “Mariées trop tôt“ est un outil accessible et convivial destiné prioritairement aux enfants, au corps enseignant, ensuite aux parents, bref toutes les catégories sociales permettant de faciliter les sensibilisations sur les mariages d’enfants dans les milieux éducatifs pour le changement des normes sociales qui influencent négativement ce phénomène. Le COVID-19 intervient de manière transversale à l’histoire relatée dans cette bande dessinée en ce sens où cette pandémie à travers les mesures barrières imposées par les Etats exacerbe les violences basées sur le genre.  Enfin, une petite fenêtre est ouverte sur les mesures préventives dans la lutte contre le COVID-19 et la protection de la jeune fille », explique les initiateurs.

Au Togo, selon l’Enquête par Grappe à Indicateurs Multiples (MICS 6) menée en 2017 au Togo, « 7,3% de femmes âgées de 20-24 ans étaient mariées ou en union avant l’âge de 15 ans.

Notons que cette bande dessinée a été réalisée dans le cadre du projet « programme de renforcement des capacités des organisations de la société civile et des réseaux de jeunes au sahel pour protéger les enfants en situation de mobilité et mettre fin au mariage d’enfants (PROS/ME) ». Un projet appuyé par ministère des affaires étrangères du Danemark (DANIDA) et l’African Women Développement Fund (AWDF).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici