En campagne électorale à Elavagnon dans la préfecture de l’Est-Mono avant la dernière élection présidentielle, le chef de l’Etat avait fait deux annonces.

L’une portait sur la suppression des frais d’inscriptions aux différents examens. « Désormais il n’y aura plus de frais d’inscriptions pour les examens », avait annoncé le Président de la République.

A compter de la rentrée 2020-2021, cette décision du président entre en vigueur. Elle a été entérinée par un arrêté interministériel pris par le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof Dodzi Kokoroko et son collègue de l’enseignement supérieur et de la recherche, Majesté Ihou Wateba.  « En référence à la mesure de suppression des frais d’inscription aux différents examens scolaires annoncée par le chef de l’Etat, je vous fais connaitre que désormais il n’y aura plus de frais d’inscription pour les examens. A cet effet, je vous demande d’observer sans réserve cette mesure et en faire large diffusion », écrit Prof. Kokoroko. Au total, 14 examens sont concernés par la suppression des frais d’inscription.

Pour rappel, le Chef de l’Etat avait également annoncé que les actes de naissances seront établis gratuitement. Mais pour l’instant, dans certaines communes les populations continuent de payer pour ce service.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici