Caniveaux bouchés, déchets jetés sur la voie publique, poubelle mal utilisée, ces dernières années Lomé et sa périphérie ne présentait pas un bon visage. L’assainissement et la salubrité n’était pas forcément, la chose la mieux partagée. Mais depuis quelques temps, les efforts déployés par les autorités  pour embellir la capitale et ses environs commencent par porter leurs fruits. « La population commence peu à peu à adopter les bons comportements en matière de cadre de vie », expliqué le Général Gnakoudè Béréna, l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASAP).

Cette agence, crée il y a 5 ans, a pour mission de promouvoir, d’assurer et de veiller à la concertation, à la coordination et au contrôle de toutes les actions et interventions en matière d’assainissement et de salubrité. En juillet dernier, l’Anasap a notamment lancé une campagne de lutte contre les branchements illicites aux caniveaux. Des ménages qui se livraient à de telles pratiques inciviques ont été verbalisés.

Mais le combat contre l’insalubrité et les comportements inciviques est loin d’être gagné. « La population continue d’utiliser les caniveaux comme décharge et pour l’évacuation des eaux usées, pas de fosses septiques et les ordures déversées sur la voie publique », souligne le confrère republicoftogo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici