La Coordination nationale de la gestion de la riposte contre la Covid-19 a tenu sa conférence de presse hebdomadaire hier mercredi 20 janvier.  Lors de cette séance, le patron de la coordination, le Médecin-Colonel Djibril Mohaman s’est longtemps exprimé sur le relâchement  dans l’observation des mesures barrières qui gagne bon nombre de togolais.   

En effet, ces derniers jours le nombre  de nouveaux cas de Covid-19 ne cesse de grimper. A titre d’exemple, du 13 au 19 janvier, 338 cas ont été recensés. Cette situation est la résultante du foisonnement de nouveaux foyers de l’épidémie dans certaines régions du pays dont Lomé et la région des Savanes.

Pour le Médecin-Colonel Djibril Mohaman, « l’augmentation des cas s’explique par le relâchement et le non-respect des mesures barrières ». « Ce relâchement remet en cause nos acquis », a ajouté le Responsable de la Coordination nationale de la gestion de la riposte contre la Covid-19.  Il appelle à la responsabilité de tous les togolais.

Mais au cas où la courbe des nouvelles contaminations va continuer de monter, « d’autres mesures restrictives seront prises ». Lomé et Kara sont notamment dans le collimateur des autorités.

Pour rappel, depuis le début de la semaine, plusieurs préfectures de la région des savanes ont été bouclées avec un couvre-feu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici