Les syndicats vivent pour la deuxième année consécutive une Fête du travail marquée par la crise sanitaire ce samedi 1er mai. Au Togo, les traditionnels défilés et regroupements organisés par les syndicats ne peuvent pas tenir, les mesures sanitaires obligent.

Au travers d’un communiqué rendu public le jeudi 29 avril dernier, le gouvernement a rappelé les mesures sanitaires en vigueur. « Comme en 2020, la commémoration du 1er mai interviendra cette année alors que continue de sévir, dans le pays comme partout dans le monde, la pandémie à la covid-19. Dans ce contexte et conformément aux dispositions prises pour endiguer la propagation de la pandémie, le gouvernement tient à rappeler à tous, notamment aux organisations syndicales et professionnelles des travailleurs et des employés, que les regroupements, rassemblements et attroupements de plus de quinze personnes demeurent interdits sur toute l’étendue du territoire national », rappelle le communiqué.

Ainsi, comme l’année dernière, la célébration de la fête du 1er mai 2021, sera marquée par une crise sanitaire. Les syndicats du pays devraient s’adapter.« Sont complètement interdits, les défilés, les parades sur les places et les voies publiques, les réjouissances populaires, y compris dans les discothèques et les plages », informe le gouvernement.

C’est avec la discipline que nous pouvons remporter le combat que nous menons depuis plus d’un an

Médecin-Colonel Djibril Mohaman

« C’est avec la discipline que nous pouvons remporter le combat que nous menons depuis plus d’un an », avait martelé le Médecin-Colonel Djibril Mohaman en charge de coordination Nationale de Gestion et de la Riposte contre la covid-19, mercredi dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici