A Tsévie, localité située à 35 km au Nord de Lomé, la population est souvent confrontée à une pénurie d’eau potable depuis des décennies. Mais le calvaire de ces populations pourrait bientôt finir.

En effet, des chantiers de construction et de réhabilitation d’ouvrages d’eau potable dans le cadre du Projet Eau et Assainissement au Togo, phase 2 (PEAT 2) financé par l’Union européenne sont en cours dans la ville. Il s’agit de la construction du château d’eau d’une capacité de 750 m3  à N’Dagni et de l’unité de traitement des eaux potables à Davedi devant être réhabilitée.

En visite sur les deux chantiers, fin mars, le ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise, TIEM Bolidja, a laissé entendre que le gouvernement est conscient des difficultés de desserte en eau potable de la ville dans la Tsévié. «Nous sommes en phase de mise en œuvre des solutions recommandées par le gouvernement. Transmettez à nos parents que le chef de l’État Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE prend à cœur ces différentes préoccupations et que d’ici l’an prochain la desserte en eau potable sera meilleure », a expliqué le Ministre TIEM Bolidja aux autorités locales.

La production supplémentaire d’environ 3000 m3/j par la construction d’un nouveau forage de 150 m3/h, la construction et équipement d’un nouveau château d’eau de 750 m3, la réhabilitation du château existant de Tsévié de 1000 m3  et la station de traitement de Davedi par le remplacement de pompes de refoulement, permettront  de renforcer la desserte en eau potable à Tsévié avec une grande capacité de production d’eau par jour, a indiqué le département en charge de l’eau. « L’ensemble de ces actions permettront de soulager durablement les populations qui traversent de façon récurrente des moments difficiles liés à la pénurie d’eau », assure-t-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici