L’Arrêté n°007/MENTD/CAB daté du 29 avril 2021 du ministère de l’économie numérique et de la transformation digitale fixe à trois (03), le nombre maximum de cartes SIM, par opérateur et par abonné aux services de communications mobiles au Togo.

Selon l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP), « cette disposition, tout en renforçant le dispositif juridique, incitera les abonnés des services mobiles à se conformer à l’obligation d’identification qui constitue une norme réglementaire internationale ».

En outre, « elle comporte un enjeu sécuritaire pour le pays, en ce sens qu’elle permettra de lutter efficacement contre les méfaits liés à l’utilisation des téléphones portables (vols, arnaques, usurpation d’identité, harcèlements,) qui constituent l’une des doléances des associations de consommateurs », soutient l’Arcep dans un communiqué. La mesure devait également dissuader la vente de carte SIM à la sauvette et éradiquer le phénomène d’acquisition de puces pré-activées dans la rue.

Les détenteurs de plus trois cartes SIM ont six(6) mois pour se conformer à la nouvelle disposition, « sous peine de suspension de tous leurs numéros », prévient l’Arcep.

Toutefois, souligne l’institution, la disposition ne s’applique qu’aux seules personnes physiques. Par conséquent, les entreprises ne sont pas concernées.

Pour rappel, Togocom et Moov Africa sont les deux opérateurs de téléphonies mobiles au Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici