Depuis lundi 06 septembre, le Ministère de l’Environnement et des Ressourcés Forestières (MERF) du Togo à travers le projet Résilience des Zones côtières en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP), a regroupé des représentants de cinquante (50) Organisations de la Société Civile.

L’objectif de la rencontre, de deux jours, est non seulement de les sensibiliser sur la zone de couverture du projet mais aussi de les impliquer un peu plus dans la lutte pour la protection de l’environnement. Cette rencontre «servira aussi de cadre de réflexion pour l’implication de la société civile dans la préservation des écosystèmes et la lutte contre l’érosion côtière», a indiqué le coordonnateur du projet, Adou Rahim Alimi Assimiou. En effet, les acteurs de la société civile fort de leurs liens avec les communautés à base peuvent  notamment servir d’intermédiaire pour une mobilisation citoyenne pour que le projet atteigne ses objectifs.  A cet effet, les participants seront amenés à cerner leur partition et rôle effectif entant que OSC dans la mise en œuvre et la réussite du projet.

les participants à l’atelier

En rappel, le projet Résilience des Zones côtières en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP), est initié par le gouvernement togolais avec le soutien du Groupe de la Banque mondiale ; pour réduire les risques d’érosions côtiers et faire face au phénomène de la dégradation de son littoral. Il prend en compte conjointement le corridor littoral Togo-Bénin (un linéaire de 18 km au Togo et 23 km au Bénin). 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here