Ce mercredi,  le Ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof Dodzi Kokoroko a rendu compte  au Conseil des Ministre « du bon déroulement de la rentrée scolaire ». Mais les syndicats exigent la mise en œuvre des promesses du gouvernement et menacent d’entrée en grève en cas d’insatisfaction.

Pour trouver un terrain d’entente,  Prof Dodzi Kokoroko annoncé lors du Conseil des ministres la poursuite du dialogue social avec les syndicats. « Une rencontre est prévue dans ce sens le jeudi 30 septembre », précise le Communiqué du Conseil des ministres.

En effet, si pour l’instant, la Fédération des Syndicats de l’Éducation Nationale (FESEN), à l’origine de la menace de grève, a réussi à avoir gain de cause en ce qui concerne la proclamation des résultats du dernier concours de recrutement des enseignants fonctionnaires et de conseillers d’orientation promise par le gouvernement, effectuée lundi dernier, d’autres revendications sont encore sur la table.

Il s’agit notamment  du « non-paiement des primes spéciales (la gratification exceptionnelle) promises à tous les enseignants par la partie gouvernementale à compter de janvier 2021 en vue de la préservation d’un climat d’apaisement et de sérénité en milieu éducatif, et aux mesures d’accompagnement et de dotation non mises à temps à disposition des Chefs d’établissements préscolaires, primaires et secondaires pour une bonne rentrée scolaire ».

Nul doute que ces sujets seront à l’ordre du jour demain jeudi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here