Réouverture des frontières terrestres le 1er janvier 2022. C’est la principale recommandation de la réunion virtuelle des ministres sectoriels dans le cadre de la réouverture prochaine des frontières terrestres de l’espace CEDEAO (Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). La rencontre s’est tenue lundi dernier.

En plus de la proposition de la date du 1er janvier 2022 pour la réouverture des frontières, les ministres ont recommandé l’implémentation effective des directives harmonisées de la CEDEAO contre la COVID-19 au niveau des Etats membres, la reconnaissance mutuelle des tests PCR au niveau des frontières ainsi que l’harmonisation de leur durée de validité.  « Le secteur tertiaire (les services) et le secteur primaire (agriculture) subissent des baisses importantes en raison des restrictions de voyage et de déplacement dues à la fermeture des frontières. Ce qui perturbe les chaînes d’approvisionnement et l’accès aux marchés des petites et moyennes entreprises », ont indiqué les responsables de la CEDEAO.

« Les mesures de riposte contre la pandémie avec la fermeture brusque des frontières ont suspendu la mise en œuvre des instruments d’intégration communautaire sur la libre circulation des personnes et des biens », a souligné le Commissaire Tei KONZI, chargé du Département Commerce, des douanes et de la Libre Circulation de la Commission de la CEDEAO, avant d’ajouter  que « la réouverture des frontières pour la relance économique devient dès alors un enjeu fondamental ».

Pour rappel, les frontières sont fermées près de deux ans.

Avec www.ecowas.int

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here