Lancés depuis septembre 2016, les travaux de reconstruction du marché de Kara, 420 Km de Lomé, piétinent. Lors d’une réunion tenue vendredi 14 janvier avec les entreprises qui travaillent sur le chantier, Kodjo ADEDZE, ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation a haussé le ton.

« Il est inadmissible que les femmes soient à la merci de tous les aléas dans le marché provisoire », a lâché Kodjo ADEDZE visiblement très agacé. Le ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation a fixé un deadline au 31 mars 2022 pour la fin des travaux. « Le deadline qu’on vient de se donner doit être le dernier. Nos femmes n’ont pas besoin de ces langages de taux de décaissement ou de tel niveau d’exécution, elles ne veulent que leur marché, alors prenez vos dispositions ! », a-t-il déclaré. « S’il vous plait le coordonnateur surtout celui qui relève de moi n’entre plus dans mon bureau pour me dire on a fait un décaissement de temps on a atteint un niveau de décaissement de tant », a-t-il ajouté.

Vue partielle du marché en reconstruction

Selon les informations, des problèmes de décaissement se posent aux entreprises. « Aucune entreprise ne peut vouloir s’éterniser sur un chantier parce que vous perdez de l’argent. Donc nous même ça nous fait mal d’être ici depuis huit ans et donc nous devons tout faire pour que le délai qu’il a donné là pour qu’on puisse sortir de ça et donc pour cette raison, nous souhaitions que le gouvernement nous accompagne aussi financièrement. Pour que lorsqu’on introduit les décomptes, que ces décomptes-là puisses passer », a confié Robert DATE, Directeur Technique de ADTF, l’une des entreprises intervenant dans la construction du nouveau marché de Kara.

Face à la lenteur d’exécution des travaux, commerçants s’impatientent. « Nous attendons la fin de la réalisation au moins en 2022, pour pouvoir intégrer ce marché », espère KPEKPASSE Élise, présidente des commerçantes des marchés de Kara.

Victime d’un incendie depuis 2013, le marché de Kara est l’un des plus importants du pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here