Santé : « Le choléra demeure une urgence de santé publique », alerte l’épidémiologiste Vincent Sodjinou

0
188
Image illustrative

En Afrique, le choléra, une infection diarrhéique aiguë provoquée par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés, continue de faire des milliers de morts chaque année. En 2021, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en Afrique de l’ouest plus de 100 mille cas ont été rapportés et plus de 4 000 décès signalés.

Selon les informations, si cette maladie continue encore de faire autant de victimes, alors que son élimination est prévue pour 2030, c’est parce que certains pays ne sont pas bien préparés à apporter les réponses appropriées en cas d’épidémie. Des défaillances que veut corriger le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique (OMS AFRO) à travers la Stratégie mondiale de prévention et de contrôle du choléra, approuvé par les Etats membre africain de l’OMS en août 2018.

« Le choléra demeure une urgence de santé publique dans la région africaine. Et chaque année, nous avons plus de 12 pays qui sont touchés par les épidémies de choléra. En moyenne, 40 mille cas de choléra et prés de 1000 décès sont rapportés chaque année. Nous avons constaté lors des épidémies de 2021 que nos pays n’étaient pas suffisamment préparés pour prévenir et bien gérer les épidémies de choléra », a déclaré De Vincent Sodjinou, point focal choléra de la région africaine de l’OMS pour l’Afrique de l’Ouest et du centre basé à Dakar.

Et de poursuivre, « c’est dans ce cadre que nous avons planifié une série de formation pour accompagner nos pays dans la prévention efficace du choléra et à une réponse efficace. La première session de formation se déroule ici à Lomé et regroupe 04 pays. Nous aurons d’autres sessions qui seront organisées dans d’autres pays de la région. A terme, nous visons la formation de 28 pays et qui seront dotés d’une équipe formée pour conduire les formations des équipes sur le terrain et faire en sorte que nos pays puissent avoir des ressources humaines bien formées et outillées pour prévenir et répondre correctement aux épidémies du choléra ».

Au Togo, des cas de choléra sont signalés chaque année par les autorités sanitaires. Et quand cela arrivent, elles appellent les populations à observer les règles d’hygiènes à savoir se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, bien protéger les aliments contre les mouches et la poussière, laver correctement les fruits et légumes avant de les consommer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here