Éducation : Le projet PAREC II, ce n’est pas que les infrastructures  

0
307

La deuxième phase du « Projet d’Appui à la Réforme des Collèges (PAREC II », a  été lancée le lundi 4 avril à Hédjégan (commune Vo 1), à 14 km au sud-ouest de Vogan (Prefecture). Il prévoit la construction de près de 400 salles de classes dans plusieurs Collèges d’Enseignement Général (CEG). Mais ce n’est pas tout.

En effet, outre l’accroissement des capacités d’accueil des collèges qui va se concrétiser par la construction de 92 Collèges d’Enseignement Général (CEG) et 384 salles (26 bâtiments dans la Maritime et Plateaux ; 40 dans les Savanes), le projet contribuera au renforcement de la gouvernance territoriale des établissements et de la formation des enseignants et directeurs d’écoles.

« Près de 4 000 chefs d’établissements, enseignants volontaires et titulaires, à l’échelle nationale, bénéficieront de formations dans le cadre d’un renforcement des capacités visant à améliorer la qualité des apprentissages dans les matières fondamentales, spécifiquement dans les disciplines scientifiques. Des supports pédagogiques seront édités et mis à la disposition des élèves et des enseignants », souligne l’Ambassade de France au Togo qui a octroyé une partie du financement via Agence Française de Développement (AFD).

Il est souligné également que «grâce à la mobilisation des parents, élèves et enseignants, le projet accompagnera la gouvernance des établissements à travers le déploiement opérationnel des projets d’établissements qui offrent aux collégiens, les jeunes filles en particulier, un environnement scolaire protecteur, inclusif et sensible au genre ».

En rappel, le PAREC II dont le coût global est estimé à 15 millions d’euros (environ 10 milliards de FCFA) va durer 4 ans (janvier 2020 à décembre 2024).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here