Ce Mercredi 27 avril 2022, le Togo a commémoré son 62ème anniversaire d’accession à la souveraineté internationale. L’évènement a été marqué essentiellement par un défilé militaire, pour cause de la crise sanitaire, présidé par le Chef de l’Etat, Chef des Armées, Faure Gnassingbé.  Et les femmes soldats ont crevé l’écran.

Toutes les composantes des Forces armées togolaises (FAT) ont participé au défilé qui s’est déroulé à la Place des fêtes de la Présidence de la République. De la gendarmerie aux différents régiments et infanteries en passant par les parachutistes commandos, toutes les troupes ont été passées en revue. Les paramilitaires notamment la police, la douane et les agents des eaux et forêts ont aussi participé à la fêtes.

Mais la particularité de ce défilé de commémoration du 62ème anniversaire du Togo est la forte participation des femmes soldats. Des parachutistes qui ont ouvert le bal aux douaniers qui ont fermé la parade, le personnel militaire féminin était placé au cœur du défilé. D’ailleurs sur l’un des panneaux placés sur la Place des fêtes, cette politique s’affirme clairement. « Pour l’intégration genre, les forces armées togolaises s’engagent », peut-on lire sur l’affiche.

Pourtant, l’intégration des femmes dans certaines unités des FAT est encore relativement récente. En effet, c’est en 2007 que les premières femmes militaires ont rejoint les unités de combat des Fat. Depuis, le pays fait de la promotion du genre dans l’armée un objectif important. Aujourd’hui,  6% de l’effectif des forces armées sont des femmes.

Un chiffre que le haut commandement militaire attend améliorer dans les années à venir. « Augmenter la présence des femmes dans les contingents militaires togolais (…) est une façon de renforcer l’efficacité des troupes déployées. Notre objectif ultime est de donner aux femmes togolaises en uniforme, tout aussi compétentes que leurs homologues masculins, la possibilité pleine et égale de servir», a expliqué Marguerite Gnakadé, la ministre des armées lors du démarrage du projet Fonds de l’initiative Elsie. Un projet pilote multilatéral novateur sur l’élaboration et la mise à l’essai d’une combinaison d’approches visant à éliminer les obstacles à l’accroissement de la participation concrète des femmes en uniforme dans les opérations de paix des Nations Unies, surtout dans les forces policières et militaires.

D’ici 2023, le Togo ambitionne d’augmenter l’effectif des femmes dans l’armée de 6 % à 10 % grâce notamment au Fonds de l’initiative Elsie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here