Santé et Environnement: Au Geneva Health Forum, Dr KODOM parle du Projet Ville Santé Togo

0
250
Dr KODOM au pupitre au Geneva Health Forum

La 9e édition du Geneva Health Forum (GHF) s’est ouverte mardi à Genève en Suisse. Environ de 2000 personnes de 80 pays participent à l’évènement. Parmi eux, le Président Fondateur de l’Ong AIMES-AFRIQUE et Directeur général de SOS DOCTEUR TV, Dr Serge Michel KODOM.  

Cette année, Geneva Health Forum (GHF) explore les enjeux de santé publique touchant l’ensemble de la planète, pandémies et destruction des écosystèmes notamment. Organisé par l’Université de Genève (UNIGE) et placé sous le théme « Pandémie de Covid-19 et urgence environnementale: réinventer la santé globale à l’heure des changements mondiaux », ce grand rendez-vous des acteurs de la santé veut tirer les enseignements de la crise du Covid 19 et mieux comprendre l’impact de la dégradation de l’environnement sur la santé humaine.

Pour discuter de cette thématique, une vingtaine de sessions sont au programme. Aux côtés de ses confrères, Dr KODOM participe activement aux différents débats et ateliers  en format hybride (présentiel et en ligne). Le Président Fondateur de AIMES-AFRIQUE a notamment fait une présentation sur un projet pilote qui a été mise en œuvre par son organisation. « Il s’est agi  de présenter les résultats de la mise en œuvre du pilote  « PROJET VILLE SANTE AU TOGO »  qui s’articule sur le concept ONE HEALTH AU TOGO qui a été implanté de Septembre 2018 à Août 2021 précisément »,  a expliqué Dr Serge Michel KODOM.

En effet, le projet « Ville Santé Togo» est un projet inclusif qui met les milieux ruraux en contact avec les agents de développement. Le projet Ville Santé Togo s’est inspiré du concept de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), initié depuis 1986, qui veut que les acteurs locaux s’approprient les déterminants de la santé, les mettent en application pour créer un environnement où il fait bon vivre, où les habitants adoptent des comportements d’hygiène et de salubrité publique en prévention des maladies. Les villes ou villages santé se doivent d’inscrire prioritairement la préoccupation de santé au cœur de leurs actions de développement. Au Togo, près de 700 localités ont bénéficié du projet grâce à l’appui financier de la Coopération Allemande (BMZ), l’ong Aktion Pit Togo et du Ministère de la santé du Togo.

Le projet était articulé autour de cinq composantes à savoir: les formations et le renforcement des capacités des acteurs de la santé y compris les médecins traditionnels, les missions médico-chirurgicales foraines gratuites, les campagnes de sensibilisation et de promotion de l’Education pour la santé sur les média ; la caravane Cinéma Santé Mobile : projection de messages de santé publique dans les villages et cantons et donc la mise en place de mutuelles de santé.

Repenser le développement pour une meilleure santé…

Selon plusieurs études, les contraintes sur le monde animal et végétal – comme la baisse de la biodiversité, la raréfaction des terres agricoles, l’industrialisation de l’agriculture et de l’élevage – sont en effet de plus en plus souvent à l’origine de pandémies.

La pollution, elle, est directement responsable d’un nombre de plus en plus important de pathologies et de décès. Quant au changement climatique, il engendre des contextes humanitaires toujours plus difficiles et stimule les migrations en pesant sur l’agriculture et les ressources en eau.

La rencontre de Genève prend fin jeudi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here