Travail, famille et sécurité sociale : le Togo réaffirme sa politique en faveur des droits des femmes   

0
140

L’Assemblée nationale togolaise a modifié le jeudi 10 novembre quatre textes juridiques pour y accorder plus de place aux droits des femmes. Il  s’agit de loi portant modification de la loi portant code de sécurité sociale ; portant modification de la loi portant code des personnes et de la famille ; portant modification de la loi portant nouveau code pénal et le projet de loi portant modification de la loi portant code du travail.

Concrètement, le projet de loi portant modification de la loi n° 2011-006 du 21 février 2011 portant code de sécurité sociale renforce les droits sociaux de la femme en ce qu’elle lui confère non plus la moitié mais la totalité de la rémunération journalière moyenne suite à l’arrêt de travail. En ce qui concerne la loi modifiant le code des personnes et de la famille, certaines dispositions relatives, entre autres, au délai de viduité ont été soit réécrites, soit simplement abrogées rétablissant ainsi le droit aux conditions égalitaires de remariage et de la femme divorcée ou de la veuve.

S’agissant de la loi portant modification de la loi n° 2015-10 du 24 novembre 2015 portant nouveau code pénal, modifiée par la loi n°2016-027 du 11 octobre 2016, elle instaure la protection de la femme contre le harcèlement physique, moral, économique. Quant à la loi portant modification de la loi n° 2021-012 du 18 juin 2021 relatif au code du travail, il est impérieux de souligner la protection de l’emploi de la femme salariée pendant la période de la grossesse, de l’accouchement, du congé de maternité et de l’allaitement.

Adjovi Lonlongno Apedo,ministre en charge de la promotion de la Femme

En résumé, « les réformes apportées aux quatre textes permettront d’améliorer le statut civil, le positionnement familial et les droits matrimoniaux de la femme », a résumé la ministre en charge de la promotion de la Femme, Adjovi Lonlongno Apedo.

Pour la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Tsègan il faut « continuer encore davantage à donner plus de visibilité, plus de positionnement à la femme togolaise afin que cette nation continue de bénéficier de toutes les valeurs contenues dans la femme ». « Nous prions pour que chacun d’entre nous s’approprie cette vision et que la femme togolaise continue d’être au centre de toutes les attentions, cette fleur que nous nous engageons tous aujourd’hui à protéger et à continuer à faire fleurir au firmament de cette nation », a-t-elle souligné.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here