Avec 54 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19 et 2,4 milliards de dollars de nouveaux financements, le mécanisme COVAX pour l’accès à tous des vaccins atteint ses objectifs. Il vise à couvrir 30 % de la population dans les pays à faible revenu en 2021. De nouveaux donateurs ont rallié les rangs à l’occasion d’un nouveau sommet “One World Protect” organisé ce mercredi au Japon auquel le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a pris part par visioconférence.

Dans les pays qui ont bien avancé dans leurs programmes de vaccination, le nombre de cas de Covid-19 baisse, les hospitalisations diminuent et les signes précoces d’une sorte de retour à la normale apparaissent. Mais, la situation mondiale est beaucoup plus préoccupante. Il est urgent que les pays qui n’ont pas bénéficié des vaccins puissent y accéder. « Le mécanisme mondial pour l’accès équitable aux vaccins contre le Covid-19 COVAX a fait ses preuves », selon ses fondateurs. Conçu et mis sur pied à la mi-2020, il a fourni plus de 70 millions de doses (très largement du vaccin d’AstraZeneca) à 126 pays et organisations à travers le monde depuis février dernier. Plus de 35 pays ont reçu leurs premières doses via ce dispositif.

Objectif : 2 milliards de doses en 2021

Cependant, la flambée de l’épidémie en Inde et plus largement en Asie du Sud-Est a de graves répercussions sur l’approvisionnement du COVAX au deuxième trimestre 2021, engendrant un déficit de 190 millions de doses d’ici la fin juin. Aujourd’hui, mercredi 2 juin, le gouvernement du Japon et l’Alliance Gavi ont réuni, lors du Sommet sur le système de garantie de marché (AMC), les dirigeants mondiaux, le secteur privé, la société civile et des agences partenaires afin de mobiliser des fonds supplémentaires et des vaccins à la disposition du COVAX pour les pays à faible revenu. Cet évènement a permis de mobiliser 54 millions de doses supplémentaires issues de cinq pays donateurs, dont les premières doses du Japon (30 millions), de la Belgique et du Danemark, ainsi que des engagements supplémentaires de l’Espagne et de la Suède.

« Une étape extrêmement significative », a affirmé le Premier ministre japonais Yoshihide Suga, dont le pays coorganisait cette rencontre en ligne. Les objectifs initiaux du COVAX pour la livraison de 2 milliards de doses dans le monde en 2021 et de 1,8 milliard à 91 pays à faible revenu d’ici le début de 2022 sont ainsi réalisables. Un volume qui permettra de protéger les groupes de population les plus à risque (agents de santé, personnes âgées et celles qui souffrent de problèmes de santé préexistants) et portera la couverture à près de 30 % dans les pays bénéficiant de l’AMC.

Les fonds levés aideront également COVAX à diversifier son portefeuille de vaccins en période d’incertitude quant à l’approvisionnement et à planifier les scénarios et la stratégie pour les besoins de santé publique pour 2022 et au-delà.

Moyennant des dons de vaccins au COVAX parallèlement aux programmes nationaux de vaccination, les populations les plus à risque peuvent être protégées à l’échelle mondiale, mesure de prévention essentielle pour mettre fin à la phase aiguë de la pandémie, freiner l’augmentation du nombre de cas, éloigner la menace de variants et accélérer le retour à la normale. « Mettre fin à la pandémie de Covid-19 est le défi le plus urgent, et personne ne gagne la course tant que tout le monde n’a pas gagné », a déclaré le Dr Seth Berkley, PDG de Gavi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici