11.4 C
New York
mercredi, avril 24, 2024

Buy now

spot_img

Choléra : Une augmentation exponentielle des cas inquiète

En Afrique, le nombre de cas de choléra notifiés sur le continent au cours du premier mois de 2023 uniquement a déjà atteint plus de 30 % du nombre total de cas enregistrés sur l’ensemble de l’année 2022. Une situation qui inquiète l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

Selon les chiffres publiés par l’organisation début février, 26 000 cas et 660 décès avaient été notifiés au 29 janvier 2023 dans 10 pays africains affectés par des épidémies depuis le début de l’année. En 2022, environ 80 000 cas et 1863 décès avaient été enregistrés dans 15 pays touchés par le choléra. « Si la tendance actuelle à la hausse rapide se poursuit, le nombre de cas pourrait dépasser celui enregistré en 2021, qui était la pire année pour le choléra en Afrique en près d’une décennie. Le taux de létalité moyen, qui s’élève actuellement à près de 3 %, est supérieur aux 2,3 % atteints en 2022 et largement supérieur au seuil acceptable fixé à moins de 1 % », a alerté l’OMS.

Pour Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique, « Il est essentiel que les pays africains amplifient leur préparation pour détecter rapidement les cas et mettre en place une riposte complète et rapide ». Et pour cause, « Cette maladie est autant un problème de santé qu’un problème de développement. À ce titre, les investissements dans l’amélioration de l’assainissement et dans l’élargissement de l’accès à l’eau potable complètent remarquablement bien les initiatives de santé publique qui visent à lutter durablement contre le choléra et à y mettre fin », a-t-elle déclaré.

Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique

Avec la saison des pluies, plusieurs pays  du continent dont le Togo sont menacés. Des épidémies de choléra se sont déclarées dans le sud du Togo en 2020 et en 2021. « Il ressort de l’analyse de la situation que ces épidémies sont attribuables à des conditions d’hygiène et d’assainissement précaires, associées à une mauvaise gestion de l’environnement », Dr Alassani Issifou du bureau pays de l’OMS au Togo.

Le choléra est une infection aiguë extrêmement virulente qui peut se propager rapidement et provoquer une déshydratation entraînant une morbidité et une mortalité élevées. Elle peut s’éviter par des mesures d’hygiène et d’assainissement : lavage régulier des mains, hygiène alimentaire et autres.

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

error: Content is protected !!