Région des Savanes : Le PAM et l’ANPC au chevet des populations déplacées

0
195
Lancement du programme

Au nord du Togo, les attaques des groupes armés font plusieurs déplacés. Ces populations se retrouvent confronter à l’insécurité alimentaire. Pour leur venir en aide, le Programme alimentaire mondial (PAM) bureau du Togo et l’Agence nationale de la protection civile (ANPC) ont lancé, le 12 avril dernier à Cinkassé, la deuxième phase du programme d’assistance alimentaire aux populations déplacées de la région des Savanes et de la Kara.

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du Directeur général de l’Agence nationale de la protection civile, le lieutenant-colonel Baka Yoma.  Ce programme va permettre à 10400 ménages de percevoir en transfert monétaire une aide mensuelle de 20 000 francs CFA durant deux mois (avril et mai 2023). Au total 52 000 personnes vulnérables seront touchées par ce programme mise en œuvre par le PAM en partenariat avec l’ANPC.

Selon le représentant résident et Directeur pays bureau du PAM au Togo, Aboubacar Koisha  l’aide financière dont bénéficient ces populations va non seulement leur permettre de satisfaire leur besoins alimentaires mais également va soutenir les marchés et les entreprises locales. Il a souligné que selon une analyse de la situation de l’insécurité alimentaire au Togo de novembre 2022, près de 570.000 personnes sont en situation d’insécurité alimentaire sur l’ensemble du territoire national, dont les régions des Savanes et de la Kara avec environ 250.000 personnes.

Dans son Projet de plan stratégique de pays – Togo (2022–2026), le PAM a indiqué que « la pauvreté, l’insécurité alimentaire et la malnutrition se sont toutefois aggravées ces dernières années: la plupart des habitants des zones rurales souffrent d’insécurité alimentaire et selon les estimations, en 2022, 500 000 personnes seront en situation d’insécurité alimentaire dans le pays et 1,4 million de personnes supplémentaires seront exposées au risque d’insécurité alimentaire ».