23.5 C
New York
mardi, juillet 23, 2024

Buy now

spot_img

Régions des Savanes : USAID et le PAM fournissent une aide alimentaire d’urgence

Au nord du Togo où des milliers de personnes des pays sahéliens ont trouvé refuge, une crise alimentaire menace dans la région. Selon plusieurs organisateurs, la situation est urgente. C’est dans ce contexte que le Programme Alimentaire Mondial (PAM), avec l’appui financier de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) a décidé de fournir une aide alimentaire d’urgence aux réfugiés.

Selon un communiqué conjoint publié par les deux organismes, l’aide alimentaire et nutritionnelle est destinée à plus de 63 000 réfugiés, personnes déplacées internes et populations hôtes, durement touchées par les retombées du conflit au Sahel dans le nord du Togo, indiquent PAM et USAID.

Cette action s’inscrit dans l’engagement des deux entités à apporter une aide aux populations vulnérables de la région des savanes. Au total, 170 villages des sept préfectures de la région des Savanes sont concernés. 965 tonnes de maïs, de haricots, d’huile végétale enrichie et de sel iodé ont été mobilisées. La première série de distributions qui couvre la période du 28 juin au 10 juillet, comprendra également la fourniture de kits de dignité, en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour la Population (UNFPA). Les kits de dignité seront distribués aux femmes et aux filles âgées de 12 à 49 ans.

Dr Moise Ballo (Directeur et représentant pays du PAM au Togo) a exprimé sa reconnaissance pour le soutien continu et la générosité de l’USAID envers le peuple togolais. « Cette contribution souligne l’importance du soutien international aux crises humanitaires dans le nord du Togo. En unissant nos forces, nous pouvons faire une différence tangible pour sauver des vies et soulager les souffrances des personnes affectées par l’insécurité alimentaire et les déplacements », a-t-il ajouté.

« Le gouvernement américain reste engagé à travailler avec le Togo pour répondre de manière tangible aux besoins croissants des populations les plus vulnérables du pays », a déclaré Ronald E. Hawkins, Jr., Chargé d’Affaires à l’ambassade des États-Unis au Togo.

Dans la région des savanes, environ 38 000 réfugiés, principalement en provenance du Burkina Faso, et 32 000 déplacés internes ont été enregistrés cette année par le gouvernement avec le soutien du HCR et des agences des Nations Unies.

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

error: Content is protected !!