63ème Congrès Scientifique des chirurgiens d’Afrique de l’Ouest : AIMES-AFRIQUE a présenté un rapport d’étude sur ses 15 ans dans la chirurgie humanitaire

0
562
Dr Serge Michel KODOM, président fondateur de AIMES-AFRIQUE

Le mercredi 22 mars 2023, troisième jour du  63ème Congrès Scientifique du Collège ouest africain des chirurgiens qui se tient à Lomé, l’Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et la Santé en Afrique (AIMES AFRIQUE) a organisé un symposium sur le thème « La chirurgie humanitaire par les acteurs de la santé pour les populations de l’Afrique Subsaharienne ». Une occasion pour l’organisation fondée par Dr Serge Michel KODOM de partager son expérience avec les participants à ce congrès.

Depuis près de 20 ans, l’OING AIMES-AFRIQUE opère gratuitement des milliers de patients dans les hameaux les plus reculés du Togo. Dans le cadre de la rencontre annuelle des chirurgiens de l’Afrique de l’ouest, l’organisation humanitaire a présenté ses chiffres et constats sous forme d’une étude scientifique. « L’ONG AIMES AFRIQUE a tenu à faire un bilan en guise d’étude par rapport à ses activités qu’elle a mené depuis les années 2007 jusqu’à 2022. En tout, notre ONG a eu à opérer 28 903 patients lors de 106 missions exécutées sur le terrain. Au cours de ces missions, l’âge moyen des patients était 34 ans. Cela veut dire que ce sont des jeunes qui sont nos patients la plupart du temps. En apportant un soutien aux traitements des jeunes, cela veut dire qu’on contribue aussi au développement des pays en Afrique. C’est cette action que nous menons sur le terrain qui a fait objet de partage », précisé Dr Koffi Togbe, chirurgien membre de l’ONG AIMES AFRIQUE.

Les responsables de AIMES AFRIQUE et le Présidium du Symposium

Un engagement en faveur des plus vulnérables qui a suscité l’admiration de nombreux participants comme, Dr Seidu Bello, Directeur de « Cleft & Facial Deformity Foundation », venu du Nigeria. « Ce que fait l’Ong AIMES-AFRIQUE est très admirable. Nous avons prêté une attention particulière au savoir-faire de l’organisation parce que cela peut nous servir aussi pour notre fondation qui travaille également dans ce domaine. Nous ne pouvons qu’encourager le fondateur, Dr KODOM à continuer », a confié  Dr Seidu Bello.

Vue partielle des participants

Pour les années à venir,  AIMES AFRIQUE compte relever les différents défis auxquels elle fait face et continuer à donner du sourire aux patients vulnérables dans les milieux ruraux. « Les difficultés que nous rencontrons sont d’ordre logistique. La toute dernière était à Blitta où lorsqu’on partait pour une prévision de 200 patients à opérer, nous avions rencontré plus de 500 patients qui portaient des infections chirurgicales. Cela nous gêne parce qu’il faut des moyens, 300 personnes ne peuvent pas bénéficier de ce droit à la santé et trouver la guérison. C’est vraiment difficile mais nous continueront à faire de notre avec le soutien de nos différents partenaires», a expliqué Dr Serge Michel KODOM, président fondateur de AIMES-AFRIQUE qui a appelé les différents partenaires à continuer par apporter leur appui multiformes à l’organisation.

Rappelons qu’AIMES AFRIQUE  a été créée en 2005 au Togo. Elle dispose des représentations dans de nombreux pays africains mais également en France, Suisse, Allemagne, Etats-Unis et au Japon.