C’est une évidence. Les changements climatiques ont des impacts négatifs sont la santé humaine. Consciente de cette situation, l’Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et la Santé en Afrique (AIMES-AFRIQUE) qui fait de la lutte pour l’accès aux soins son combat s’engage également dans la protection de l’environnement.

C’est dans ce cadre que l’organisation fondée et présidée par Dr Michel KODOM, a initié  le Projet de lutte contre la désertification et les changements climatiques au Togo. « Il s’articule principalement autour de la plantation qui se fera dans les 10 villages AIMES-AFRIQUE au Togo (ndrl : Timbou, Ataloté, Takpamba, Fazao, Dzamdè, Tchifama, Kuma-Apoti, Illico, Dzegbakondi, Djakplèmé). Il est prévu la plantation de 30.000 plants à raison de 3000 plants par village», explique l’organisation. « Les populations bénéficiaires seront chargées de l’entretien des plants », précise AIMES-AFRIQUE.

Mise en terre des plants à DJAKPLEME (VO)

Les objectifs visés par le projet sont entre autres la récupération et l’enrichissement des terres agricoles et l’implication des populations dans la lutte contre la désertification et les changements. « Les impacts attendus de ce projets sont multiples. Nous savons tous que la tache préoccupante des femmes en milieu rural est le ramassage du bois de chauffe. En quelques années, cette pénible activité ne sera plus leur souci quotidien et les hommes n’iront plus détruire les forêts pour fournir du bois de chauffe à leurs femmes », a souligné les responsables de AIMES-AFRIQUE.

La mise en œuvre du projet a officiellement commencé le 1er juin 2021. Deux villages ont déjà commencé la mise en terre des plants. Il s’agit de Illico et Djakpléme. Dans ces deux localités environ un millier d’arbre ont déjà été mis en terre.

Notons qu’en prélude à la mise en œuvre de ce projet, une formation portant sur le thème « l’Agroforesterie et les changements climatiques » a été organisée du 25 au 30 janvier 2021 pour la zone sud à Kpalimé puis du 1er au 06 mars 2021 pour la zone nord à Kara. En outre, des femmes ont été formées sur la fabrication et l’utilisation des foyers améliorés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here